Les ruchers

le .

Le terme RUCHER désigne l'endroit où l'apiculteur dépose ses ruches.

Pour des raisons évidentes, le nombre maximal de ruches que peut accueillir un rucher dépend de la surface au sol disponible. Le second paramètre primordial est le potentiel du biotope local. Des ressources trop limitées pour un nombre trop important de ruches engendre une concurrence néfaste entre les colonies et peut provoquer des tensions. 

Les ruchers se situent en général en retrait des voies habituelles de circulation, il ne sont cependant jamais très éloignés d'un chemin ou d'une voie d'accès pour faciliter le travail de l'apiculteur.

Si au détour d'une balade en campagne vous découvrez un rucher en activité, inutile de vous sauver en courant. Respectez simplement ces quelques règles de bon sens : 

  • Attachez votre chien : Attiré par l'odeur de la ruche et du miel, il pourrait s'introduire dans le rucher pour tenter de renifler l'entrée de la ruche. Les abeilles prendrait cette intrusion comme une attaque de prédateur et il est fort probable que votre chien ait à subir de nombreuses piqûres.
  • N'entrez pas dans le rucher : Le rucher est une propriété privée. Vous n'entrez pas dans le jardin de vos voisins en leur absence, faites de même avec le rucher. Si vous entrez, il est fort probable que les abeilles vous rappellent les règles de bienséance. Si vous êtes piqué… par la curiosité… contactez l'apiculteur et demandez lui une visite. Nous avons tous une chose en commun : partager notre passion :)
  • Evitez de stationner dans l'axe de décollage des abeilles : Elles pourraient vous percuter (voir plus si affinités). En arrivant à proximité du rucher, observez le mouvement des abeilles. Si l'apiculteur est raisonnable, il a placé une clôture (bâche ou haie) devant ses ruches. Du coup, les abeilles partent de la planche d'envol située devant la ruche et prennent très vite de la hauteur. Dans ce cas, vous pouvez continuer votre chemin sans inquiétude. Dans le cas contraire, modifiez votre itinéraire.

ATTENTION : Si l'apiculteur est dans son rucher, même si c'est pour leur bien, il est fort probable qu'il dérange ses abeilles. Soyez particulièrement vigilants et faites un détour.

 

 
Le rucher

Témoignages de membres

  • J'ai participé il y a 2 ans à une réunion d'information du rucher école. J'ai été piqué par la curiosité et je me suis inscrit aux cours pour découvrir le mode de vie de ces passionnants insectes. Aujourd'hui j'ai construit ma première ruche et je viens d'accueillir mon premier essaim.

    Jacques
    Membre depuis 2017
  • J'ai intégré le rucher école cette année. J'ai découvert des gens passionnés et chaleureux. Les cours se déroulent dans une bonne ambiance. On m'a tout de suite mise à l'aise. Cette formation est vraiment très enrichissante.

    Cathy
    Membre depuis 2018

  • Mon oncle était apiculteur et j'ai degusté des pains d'abeilles chez lui. Je me suis présenté aux cours en observateur. Je n'étais pas certain d'avoir suffisamment de temps à consacrer à ces êtres vivants. Avec l'aide du rucher école, j'ai choisi le meilleur biotope possible et j'ai aujourd'hui 3 ruches. J'apprends chaque jour de nouvelles choses.

    Yves
    Membre depuis 2016
  • Adepte du potager, c'est tout naturellement que je suis venu à l'apiculture. Depuis que je suis inscrit au rucher école, je redécouvre mon environnement au travers du regard de l'abeille. Je prends conscience des noisetiers en fleurs à la sortie de l'hiver, des tilleuls de ma ville et debien d'autres choses encore. Quant à ma première ruche, c'est juste magique!

    Abdel
    Membre depuis 2018
  • Lors d'une journée du patrimoine en 2017, je rencontre le rucher école des 3 rivières. Gourmand de questions sur les abeilles, je me lance dans l'aventure en 2018 pour découvrir la vie des abeilles. Aujourd'hui, piqué par ma nouvelle passion et ma soif d'apprendre, j'installe 6 ruches au fond de mon verger. Pas un jour sans rendre visite à mes ZAZAS. Ce n'est que le début d'une belle passion naturelle.

    Laurent
    Membre depuis 2017
  • Petite j'essayais de réanimer dans le creux de ma main les abeilles échouées sur le rebord de la fenêtre de l'école,  je me regalais quand mon grand-père ramenait pour le goûter un cadre de cire gorgé de miel qu' on raclait et laissais fondre en bouche comme un bonbon,  je scrutais dans le pommier en face du rucher mon grand-père oeuvré dans son habit de protection... maintenant le temps est venu de se lancer et de redonner vie aux ruches familiales. c est avec joie que j'ai intégré le rucher école d Epiey sur Chiers il y a 3 ans,  qui nous fait découvrir le monde apicole. J espère  cette année pouvoir accueillir de ma ruche inoccupée depuis 30 ans une nouvelle colonie et y extraire ce trésor doré et parfumé!

    Carole
    Membre depuis 2016